Passions et Loisirs

04 mai 2010

Et encore un de lu!

CauwelaertCela faisait longtemps que j'avais envie de le lire... je l'ai découvert dans les rayons de la bibliothèque communale d'Ottignies LLN... Je l'ai emprunté et je l'ai dévoré!
Didier van Cauwelaert ne s'est jamais couché sur le divan d'un psy... mais ce livre fait office!
Résumé par l'éditeur :
"Quels drames et quels enjeux faut-il pour qu'un enfant décide de gagner sa vie comme écrivain, à l'âge où l'on perd ses dents de lait ? En révélant ses rapports avec son père, Didier van Cauwelaert nous donne les clés de son œuvre et nous offre son plus beau personnage de roman. Un père à l'énergie démesurée, à l'humour sans bornes et aux détresses insondables, qui a passé sa vie à mourir et renaître sans cesse. Un père redresseur de torts et fauteur de troubles, qui réenchanta le monde par l'incroyable force de son destin, de ses talents et de ses folies au service des autres. Drôle, bouleversant, généreux et tonique, Le père adopté est à la fois un merveilleux récit des origines et un irrésistible appel à inventer sa vie en travaillant ses rêves."

Posté par colifab à 14:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]


20 avril 2010

Suspens....

Sur ma table de nuit : "La promesse de l'ange"

Lenoir...passionnant!! Voici le résumé!

Rocher battu par les tempêtes, lieu de cultes primitifs sanctifié par les premiers chrétiens, le Mont-Saint-Michel est loin d'avoir révélé tous ses secrets. Au début du XIe siècle, les bâtisseurs de cathédrales y érigèrent en l'honneur de l'Archange, prince des armées célestes et conducteur des âmes dans l'au-delà, une grande abbaye romane.
Mille ans plus tard, une jeune archéologue passionnée par le Moyen Âge se retrouve prisonnière d'une énigme où le passé et le présent se rejoignent étrangement.
Meurtres inexpliqués, amours périlleuses, secrets millénaires... sur le chemin du temps, de la passion, de l'absolu, la quête de Johanna la conduit inexorablement aux frontières d'un monde dont on ne revient pas indemne.
Roman initiatique, thriller métaphysique, un suspense érudit et fascinant de Violette Cabesos et Frédéric Lenoir

Posté par colifab à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2010

Un sourire

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
        Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
        Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel,        
        Personne n'est assez riche pour s'en passer,
        Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter,
        Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
        Il est le signe sensible de l'amitié,
        Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
        Donne du courage au plus découragé
        Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
        Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où         il se donne.
        Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire,
        soyez généreux donnez-lui le vôtre,
        Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner         aux autres.

Raoul Follereau

Posté par colifab à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lectures... lectures...

Sur ma table de nuit :

McGowan2

Un mystère millénaire, une histoire d'amour héroïque, un message divin caché en pleine lumière... Une quête périlleuse sur les traces de l'Évangile perdu de Jésus-Christ. Alors que la talentueuse journaliste Maureen Pascal assure la promotion de son best-seller sur Marie Madeleine dans un hôtel chic de Manhattan, elle reçoit un mystérieux paquet. À l'intérieur, une lettre... écrite de la main d'une jeune comtesse ayant vécu au XIe siècle, la sulfureuse guerrière Matilda de Toscane, qui réclame que lui soit restitué le " livre le plus précieux de l'humanité ". Quel est ce livre ? Comment la lettre de Matilda lui est-elle parvenue ? Et surtout qui suit désormais Maureen où qu'elle aille, assombrissant son enquête d'une lourde menace ? Aidée par sa meilleure amie, l'excentrique Tammy, et secondée par son amant, le très aristocratique Bérenger de Sinclair, Maureen découvre la nature explosive de sa mission : trouver et délivrer le message écrit de la main de Jésus lui-même, caché depuis deux millénaires. De New York à Chartres, des mystères cathares aux intrigues du Vatican, Kathleen McGowan nous entraîne dans un voyage à travers le temps pour nous révéler la plus incroyable des vérités...

Et je viens de terminer un livre reçu de la RTBF. C'est le livre qui a gagné cette année le "concours première" qui prime des premiers romans. 
 

LazarVoici le résumé :

Victor ouvrit un cahier et prit sa plume. Sa main tremblait au moment d'écrire le premier mot du texte qu'il découvrait. D'un geste méthodique et lent, il traça de grosses lettres capitales sur la feuille. Le manuscrit dactylographié en roumain que Victor Luca s'apprête à recopier est un livre interdit car, en cette année 1972, Ceau5escu est au pouvoir et les temps sont à la répression. Pourquoi Victor écrit-il? Pour oublier l'odeur de la mandragore qui émane parfois des corps sans vie de jeunes filles ? Pour combler le vide des jours de solitude et d'enfermement ? En attendant la nuit et ses promesses d'évasion vers la forêt, immense et mystérieuse, toute proche? Peut-être pour trouver la paix, qui tarde à venir.


Voici l'avis de

Th. Bellefroid:

Liliana Lazar est donc sortie haut la main des délibérations du jury du Prix Première. Son livre, "Terre des affranchis", est certes un premier roman, mais c'est une histoire qui vous emmène dans un mélange subtil de fantastique et de réalisme.

       

Dès les premières pages, on sent qu'on a entre les mains un premier roman atypique. Pour commencer, l'auteure ne parle pas d'elle. Nous sommes loin, ici, de la confession autobiographique à peine déguisée. Au contraire, l'univers est volontiers fantastique, plongeant le lecteur dans une écriture qui se veut précise et réaliste pour mieux lui faire accepter sa part d'étrange. En ce sens, s'il fallait rapprocher Liliana Lazar d'un auteur, on aurait envie - en dépit de toutes les différences qui existent entre eux - de choisir Edgar Poe.

La Roumanie rurale. En bordure de forêts. Celle de Bram Stoker. Celle de Ceausescu, aussi. Car le récit prend place pendant la dictature qui s'est achevée dans le sang à la fin des années 80. Des personnages typés, qu'on retient immédiatement, et qui, pourtant, ne sont jamais archétypaux. Ils ont leur force intrinsèque, leur histoire, leur part d'ombre. Mais aucun, même le très sombre Victor, qui a du sang sur les mains, ne nous semble totalement perdu, abject, détestable. Chacun conserve sa part d'humanité et ses espoirs de rédemption.

Dans cette Roumanie d'un autre âge, à la fois si exotique et si proche que décrit Liliana Lazar avec minutie, la chape de plomb du dictateur touche les êtres et les âmes. Tout le monde se méfie de son ombre. Un prêtre résiste. Il tente de perpétuer la parole de ceux qui l'ont précédé, et qui ont écrit des livres jugés séditieux. Saisis, détruits, ces livres n'existent plus qu'en un ou deux exemplaires. Victor, reclus depuis des années dans une maison où veillent sur lui sa sœur et sa mère, recherché par la police pour meurtre, va jouer les copistes et tenter de redonner vie à ces livres interdits. C'est le prix de sa possible rédemption.

Roman politique, roman fantastique, peinture sociale, récit historique, Terre des Affranchis touche à tous les genres à la fois. Et c'est ce qui en fait un premier roman réussi. L'écriture de Liliana Lazar est toute entière au service de son histoire et de ses personnages.

 

Th. Bellefroid


 

Posté par colifab à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2010

Extrait

Dans "Le livre de Saphir"

"La plupart des êtres que nous côtoyons ont un mal infini à prendre chair, à pleinement exister, à être. Nous offrons une apparence,mais ce n'est qu'une apparence, et derrière le miroir se cache une autre partie de nous même. Seuls les grands sages , ceux qui ont atteint la plénitude, se présentent sans défense, sans masque, sans concession et sans peur d'afficher ouvertement ce qu'ils sont en-dedans. Le reste du monde est frileux. On se méfie de tout et surtout de l'autre. Onvoudrait ouvrir les bras et on se contente de faire l'aumône. Un jour, on nous surprend en flagrant délit de manque d'audace, un autren, en excès de témérité. La route qui mène à soi st longue."

Posté par colifab à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 mars 2010

Illustrateur...

En revisitant pour la xième fois les rayons de la bibliothèque d'Ottignies, j'ai été émerveillée par l'exposition des aquarelles de Dominique Mertens, illustrateur jeunesse. Que de fraîcheur! Il mérite certainement d'être connu! On trouve de temps à autres des cartes postales qu'il a illustrées et dernièrement, l'illustration d'un livre de contes :"Contes pour une petite princesse" de Van Daele dont voici la couverture : conte

Posté par colifab à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nouvelle lecture

Je viens d'entamer : Le livre de saphir de Sinoué... voici le résumé!

sinoueEn 1487, sous l’inquisition espagnole, créée en 1478 par Fernando d’Aragon et Isabelle de Castille souverains d’Espagne, trois hommes, que tout oppose en apparence, vont partir en quête d’un mystérieux livre de saphir sensé contenir la parole Divine. Pour cela ils devront suivre un parcours semé d’embûches, guidés par les énigmes laissées par un non moins énigmatique érudit, mort sur le bûché du grand inquisiteur Torquemada.
Ces trois hommes, brillants lettrés, sont les dignes représentants des trois religions d’Abraham. Chacun attend, à la lecture du livre de saphir, avoir la révélation que sa religion est la vrai, la seule et l’unique. Qu’en sera-t-il ?
Au cours de ce périple les trois personnages vont nous donner une très grande leçon de respect, de tolérance, d’ouverture d’esprit, de fraternité et d’espoir qui ne sont pourtant pas monnaie courante en ces temps troublés de l’inquisition.

Posté par colifab à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2010

Petites nouvelles de mes tricots

Le pull de mon homme est terminé! IMG_0061Je ne vous raconte pas l'aventure pour rentrer tous les petits bouts!!

Le plaid du Kal de Mamzelle naturelle avance... doucement.
Cette semaine nous en sommes aux carrés 11 et 12... les voici en tas...
IMG_0062

Posté par colifab à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2010

Meubles en carton

Ouah!
Après avoir vu le blog de MarieKrtonne, et après 15 ans de recherche d'une table de salon à notre goût que nous ne trouvons pas... j'ai très envie d'essayer à mon tour un petit montage en carton... mais oserai-je me lancer seule? Je devrais peut-être m'inscrire à un stage ou un atelier?
Il y a aussi des livres... comme par exemple : carton1carton3





que l'on trouve sur amazon.fr

Posté par colifab à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2010

J'ai craqué!

J'ai acheté : brown"Le symbole perdu"... et j'ai commencé sa lecture!!!

Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d'urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence à donner le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte. Ce sera le premier indice d'une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie. Une aventure où s'affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

 

 

      

Posté par colifab à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]